L'écriture et la vie II - La survie poétique -


La littérature n'est rien en soi. Elle est, comme la vie, une traversée. Écrire, vivre, c'est traverser et être traversé. L'écriture et la vie part des origines et va vers les fins de la littérature. De Homère à Dante, de Montaigne à Proust, de Pascal à Quignard, de Dostoïevski à Kafka, d'Artaud à Borgès... Au commencement, l'identité poétique, cœur de l'humain – Hölderlin, Rimbaud, Tsvetaïeva. Au centre, la pensée faillible : Heidegger, Adorno, Wittgenstein. À la fin, l'écriture de survie : Akhmatova, Antelme, Chalamov, Celan, Semprun. Au-delà des personnages, des paysages : la poésie russe, la pensée allemande, l'écriture française. À travers les frontières artificielles, la vie coule des monts vers les océans : la philosophie est écriture de soi, la musique et la parole, approches du silence.


Ce livre est un adieu.

C’est un adieu de la littérature. La littérature fuit nos jours.

Elle se réfugie dans les nuits.

Quelle est cette lumière qui irrigue encore nos vies ?

Cette lumière est celle de l'origine, qui est poétique.

Le poème est la parole première - et dernière.

Pourquoi encore, dans ce temps, des poètes?

 

Pour survivre.

Pour vivre, envers et contre tout, dans la détresse et dans l'allégresse.

Vivre au-dessus.

 

Sur-vivre.

 


L'écriture et la vie II - La survie poétique -

 - Essai -

 

Exemplaires numérotés, reliure à la "Chinoise" fait main, fil en pur chanvre ciré à l'amidon de pomme de terre. Couverture qualité papier Vergé fait main.

hauteur 21 cm, largeur 15 cm

276 pages

ISBN 979-10-96199-02-0

Ouvrage fait main, exemplaires numérotés, reliure à la "Chinoise". hauteur 21 cm, largeur 15 cm 276 pages

23,00 €

  • 0,4 kg
  • disponible
  • 7 jours de délai de livraison

Du même auteur :